Vocabulaire BD – Définitions et vocabulaire de la bande dessinée

Partager sur les réseaux sociaux

Découvrez dans ce “tutoriel de dessin” tout le vocabulaire bd sous la forme d’un lexique BD thématique.

vocabulaire BD
Vocabulaire bande dessinée & définition bande dessinée

Définition et Vocabulaire BD

La définition de la bande dessinée est une succession de dessins de personnages dans des cases. L’histoire dessinée se présente par l’intermédiaire de dialogues présents dans des bulles de BD. Le mot de vocabulaire BD est l’abréviation populaire pour “bande dessinée”.

Vocabulaire de la bande dessinée – Planche de bande dessinée

Un glossaire pour présenter les expressions et le vocabulaire de la BD

  • Bandes ou strip : Bande horizontale d’images dessinées. On parle aussi de bandeau pour désigner la ligne de cases horizontales d’une page.
  • Bulle de bande dessinée : Communément nommées bulles, ballons ou phylactère, une bulle de bd est le contenant du dialogue et prend différentes formes : ronde, ovale, rectangulaire, ciselée pour exprimer la colère, en forme de nuage ou parfois entourée de fleurs. Elle contient les dialogues et les pensées des personnages. Sa forme apporte une information sur les émotions du personnage. Dans certaines bandes dessinées humoristiques les phylactères contiennent des symboles aussi appelés idéogrammes.
vocabulaire - Bulle bande dessinée
Vocabulaire de la BD – la bulle de dialogue
vocabulaire BD - Bulle de bande dessinée
Ces bulles de bande dessinée expriment des émotions
  • Case & Vignette : On appelle case ou vignette les images d’une bande dessinée entourées par un cadre tracé au crayon. La case désigne le contenu et le contenant.
  • Chaînage de bulles : On parle de chaînage de bulles dans le cas d’un dialogue entre 2 personnages, lorsque plusieurs bulles se suivent dans une même case. Elles sont alors reliées entre elles ou “chaînées”.
  • Contour : Le contour désigne la ligne du cadre contenant la scène. On parle aussi à proprement parler de cadre.
  • Marge : Ce nom désigne le contour non utilisé d’une planche de BD. C’est l’encadré blanc autour des vignettes.
  • Planche de BD : On parle de planche pour désigner une page publiée dans un album ou la surface de travail d’un dessinateur. Les planches de BD sont généralement au format A4, A3 parfois A2 voir A1 et se compose de 3 à 4 bandes horizontales superposées.
Nomenclature BD - Exemple de planche de BD
Une planche de BD avant encrage
Dictionnaire Bd - Une page den couleurs
Une page de BD en couleurs
  • Gouttière : ce terme décrit l’espace entre deux cases. Il est généralement associé à l’ellipse*. On parle aussi d'”intercase”.

D’autres définitions des planches de BD

Les définitions de vocabulaire de création de BD.

  • Appendice : Il s’agit d’une protubérance pointue qui relie la bulle de bd au personnage qui parle. Pour les pensées ce sont des petits cercles qui indiquent quel protagoniste réfléchit. Certains Bédéistes l’appelle aussi le pointeur ou la queue de la bulle.
  • Cartouche ou récitatif : On parle de cartouche et parfois de didascalie pour désigner l’encadré rectangulaire dans les vignettes. Cet encart permet de placer les textes du narrateur et d’y incorporer élément narratif, commentaire ou tout autre élément textuel nécessaire à la compréhension du scénario.
  • Ellipse : On désigne par ellipse, le temps qui s’écoule entre deux cases de bande dessinées. Les ellipses jouent sur la coopération tacite entre le lecteur et le bédéiste puisqu’elles permettent de sauter certains éléments de l’histoire sans perturber l’action.
  • Interligne : On désigne par interligne, l’espace entre deux cases.
definition bd - case
Cette case en perspective est très dynamique
définition bd - cartouche
Le cartouche précise l’espace-temps, le récitatif comment l’histoire

Bulle bande dessinée – Vocabulaire bande dessinée

Les mots de vocabulaire complexes de la bd.

  • Astérix : On définit l’astérix en forme d’étoile comme un signe typographique permettant à l’auteur BD d’apporter un commentaire ou une note à l’attention du lecteur. Le plus souvent on trouve le commentaire en bas de la planche.
  • Idéogramme : Il s’agit d’une représentation graphique, une icône ou un symbole représentant, une idée ou une émotion. Il peut s’agir d’un symbole chinois, d’un animal, un hiéroglyphe…
  • Lettrage : Il s’agit de la création des textes. Les lettres sont dessinées à la main ou écrite à l’informatique. Le lettrage peut être simple, en capital, en minuscule, en gras en italique ou illustré. Ce travail peut être réalisé par le dessinateur ou par un lettreur.
  • Onomatopée : Il s’agit d’un mot ou d’une succession de lettres évoquant un son ou un bruit. Voici quelques onomatopées des plus courantes : Pan, bang, paf, vroum, vlan, tut, slam, crriiiiiiii, ouf, chut, tic tac, atchoum, tagada, dring….
  • Typographie : On parle de typographie ou de “typo” et parfois de “font” pour désigner la composition et la forme des caractères et le style de la police d’écriture. Lorsque l’on emploie une belle écriture manuscrite, on parle de calligraphie.
vocabulaire BD - idéogramme
Les idéogrammes illustrent les mots vulgaires
vocabulaire bande dessinée - onomatopée
Cette onomatopée précise le bruit de la voiture

Plan BD – Lexique bande dessinée

Les plans désignent les différentes façons de dessiner un sujet en faisant varier l’angle de vue et la distance pour créer des sentiments spécifiques.

  • Les types de plans : Originaire du cinéma, en BD, on désigne par plan, le type de cadrage BD choisie par le dessinateur pour représenter une vignette. Il existe des plans éloignés et proches, larges ou étroits, de dessus ou de dessous. Certains plans donnent une impression de taille : hauteur, étroitesse…
  • Avant plan : Ce dit des éléments de décors ou des personnages situés au premier plan d’un case. Cela apporte un effet de relief au dessin.
  • Arrière-plan : Éléments de décors et personnages situés en arrière-plan d’une vignette. Créer une sensation de profondeur.
  • Champ et hors champ : On parle du champ pour désigner le champ de vision ou le plan de la case. Par conséquent le hors champ concerne ce qui se passe en dehors de la vignette.

Les plans les plus utilisés du vocabulaire de la BD

  • Plan panoramique : Aussi appelé plan d’ensemble, il présente un cadrage BD très large et une vue d’ensemble éloignée donnant son importance au cadre, à l’ambiance et au décor. Ce type de plan descriptif est idéal pour introduire un récit, apporter des caractéristiques géographiques, climatiques ou temporel au lecteur.
vocabulaire bande dessinée - plan panoramique
Ce plan panoramique présente une vision optimale du décor
  • Le plan général : Plus proche que le précédent, ce type de cadrage apporte des précisions sur le décor, les personnages, la situation et l’action.
Glossaire bande dessinée - plan général
Ce plan général décrit l’action du personnage
  • Plan moyen : Dans ce cas, on parle de cadrage de plein pied, ce qui signifie que l’on voit les personnages de haut en bas et que l’on distingue leurs expressions.
  • Le plan Américain : Également appelé plan de 3/4, il désigne une manière de cadrer les personnages à mi-cuisse. Il est différent du plan Italien qui lui cadre les personnages au niveau des genoux.
plan rapprochée - lexique bande dessinée
Ce plan Américain met le héros en premier plan
Glossaire bd - plan moyen
Ce plan moyen montre le héros au milieu du décors
  • Plan rapproché : Il s’agit là d’un plan plus proche, d’une vue rapprochée du personnage, celui-ci étant coupé à la ceinture ou à la taille. Cela permet au lecteur de distinguer le détail des expressions du personnage et au narrateur de décrire l’action avec une grande précision.
  • Gros plan : “Cadrage psychologique” orientant l’attention sur le visage du personnage ce plan apporte une grande importance expression sur le visage des personnages ainsi qu’à leurs émotions.
  • Plan serré : Un très gros plan permet de préciser un détail sur un visage, un élément de décors et de centrer l’attention du lecteur sur un point spécifique.
  • Plan Séquence : Décomposition d’une action ou d’un mouvement en plusieurs images distinctes.

Vocabulaire & lexique BD – Les angles de vue et visées

  • Angle de Vue : les différents points de vue dessinées pour les différentes scènes du scénario. La “visée” ou angle de vue apporte à l’histoire un point de vue suggestif, elle représente l’œil du lecteur et donne à la bande dessinée, lisibilité, ambiance et une dimension psychologique essentielle à tout bon scénario.
  • Visée ordinaire : Point de vue objectif, à la hauteur de l’œil du lecteur, la visée ordinaire se confond souvent avec la ligne d’horizon ou la ligne du sol. On l’utilise souvent pour les plans moyens, Américains, rapprochés et les gros plans.
  • Visée en plongée : Décrit une scène vue de haut en bas. Cet angle de vue est suggestif, en effet, il donne au lecteur l’impression d’être au-dessus de la scène et de regarder du haut vers le bas. Ce point de vue est parfait pour suggérer l’écrasement, la hauteur d’un élément, l’accablement physique ou psychologique, la menace, l’impossibilité…. Cette aussi une vue idéale pour les plans larges et descriptifs, car elle permet une vue en surplomb par exemple, pour la vue d’un oiseau ou d’un dragon dans le ciel.
  • Contre plongée : décrit une scène vue de bas en haut. Cette vision est suggestive et créer chez le lecteur le sentiment d’être en dessous de la scène ou de l’objet de la vignette. Cette visée crée une impression de puissance, de force, de supériorité et de domination, ce qui peut par exemple mettre l’accent sur l’égo d’un personnage.

La création d’une bande dessinée

La nomenclature des expressions de la création de bande dessinée.

  • Aplat : Ce terme désigne une surface de couleur unie, ne présentant aucune variabilité de teinte, lumière… et répartie de façon uniforme.
  • Cadrage : Désigne la disposition éléments graphiques (personnages, décors) au sein d’une vignette.
  • Découpage : Le découpage représente le plan de l’histoire scène par scène et case par case. C’est une étape de création de bande dessinée réalisée pas le scénariste et visant à positionner chaque élément dans le bon ordre.
  • Croquis : Dessin rapide ou esquisse, on parle aussi de sketch.
vocabulaire bd - découpage
Le story board présente l’histoire
  • Composition : On définit la composition comme l’organisation et l’emplacement des éléments de la page : (cases, récitatif, bulles, personnages, décors…)
  • Crayonné : Le terme crayonné ou esquisse désigne le travail de dessin à partir du storyboard. Les premiers crayonnés donnent la forme, les suivants apportent des éléments graphiques à la planche.
vocabulaire bd - crayonné
Le crayonné donne une vision du trait définitif
  • Dessin style : Le style définit la façon de dessiner de l’artiste et fait parfois appelle aux grands “classiques” comme la BD franco-belge, les comics ou le manga. On parle aussi de style réaliste, humoristique, caricatural, animé, technique…
  • Coloration : Étape de création passant la BD du noir et blanc à la couleur.
vocabulaire bd - coloration
La couleur finalise le strip BD
  • Encrage : Étape de création d’une bande dessinée visant à repasser le crayonné à l’encre de chine ou au stylo noir.
vocabulaire bande dessinée - encrage
L’encrage fixe le trait définitif
  • Synopsis : Il s’agit d’une version écrite et résumée du scénario. Le synopsis permet souvent de présenter un projet à une maison d’édition.
  • Script ou scénario : Descriptif de l’histoire, c’est à partir du script que le scénariste réalise le découpage.
  • Storyboard : Le storyboard est un montage de dessins permettant de visualiser le découpage d’une bande dessinée. On parle aussi de mise en page.
  • Tirage : Ce dit de l’impression d’une bande dessinée.

Procédés narratifs

  • Contraste : procédé narratif qui désigne la différence plus ou moins marquée entre deux cases. Voici quelques idées de contrastes : graphique, de profondeur, de mise en page, de poses, de plans, d’angles, de point de vue, de clarté ou d’intensité.
  • Clarté : Désigne la lisibilité d’une histoire ou d’une séquence d’image. Selon Scott McCloud, elle dépend des choix fait par l’auteur au niveau de la représentation du moment, du cadrage, de l’image, des mots et du flux.
  • Débordement de case : Nom donné à un dessin sortant des limites de la vignette.
  • Flash back : astuce narrative permettant un retour en arrière chronologique apportant des éléments à l’histoire.
  • Intensité : technique graphique dynamisant la composition d’une planche. Voici quelques exemples : contraste, excitation visuelle, sentiment d’urgence…
  • Scène : Succession de cases représentant un même décor ou action.
  • Séquence : Déroulé de vignettes créant une structure narrative malgré d’éventuels changements de scènes.

Transition de cases en bande dessinée

  • Champ contre champ : Désigne un enchaînement de vignettes, du point de vue d’un personnage puis d’un autre.
  • Moment à moment : Suite de cases successives qui représente une série de moments décomposant une action.
  • Sujet à sujet : Enchaînement de cases représentation des plans de différents personnages, sujets et évènements d’une même scène.
  • Action à action : Suite d’action représentée dans différentes vignettes à la suite. Scène à scène : Succession de cases présentant différentes scènes.
  • Aspect à aspect : Déroulé de vignettes successives présentant de nombreux points de vue d’une même scène.
  • Sans queue ni tête : Suite de cases représentant des images/ scènes n’ayant aucun lien les unes avec les autres.

Dessin de personnages de bande dessinée

Le glossaire du dessin de personnage de bd

  • Silhouette : Désigne l’apparence, l’esquisse ou la forme d’un personnage.
  • Squelette : Cette expression désigne le “personnage bâton” et facilite la représentation des membres et articulations de l’anatomie.
  • Proportion : Les proportions d’un personnage désigne le rapport entre la hauteur et la largeur d’un personnage. On parle aussi des proportions pour désigner le rapport de taille d’un objet par rapport à un autre.
  • Character design : l’apparence d’un personnage sous tous ses angles est une étape de création très utilisé pour le dessin animé.
  • Ligne de repère : Traits de constructions tracés lors de l’esquisse facilitant la construction. Généralement effacés par la suite.
  • Gestuelle : Illustre le mouvement d’un personnage. L’idée est de rendre les mouvements expressifs et lisibles.
  • Posture : Se dit de la pose que prend un personnage, décrit une attitude générale du corps d’un personnage.
  • Plein et délié : Ce dit d’un trait dont l’épaisseur varie entre fin et épais.
définition BD - Gestuelle
Le personnage a un mouvement de recul

Dessins des fonds et des décors :

  • Hachure : Elles désignent des lignes croisées où non qui créent des différences de tons et de matérialisent des textures ou des effets d’ombres et lumières.
  • Ligne de fond : représente généralement la délimitation entre le décor et le ciel.
  • Ligne d’horizon : On appelle ligne d’horizon ou ligne de de vue est un axe horizontale imaginaire situé à la hauteur des yeux de l’observateur.
  • Perspective : Désigne une technique de dessin permettant de représenter graphiquement des objets dans l’espace. On parle par exemple de dessin d’objets tridimensionnels/
lexique dessin perspective
La perspective apporte un côté réaliste au dessin
  • Points de fuite : En dessin de perspective, le point de fuite est l’endroit ou les lignes parallèles se croisent.
  • Repère graphique : repères, grilles ou annotations visuelles permettant d’aider le dessinateur pour positionner les éléments et respecter les perspectives.
  • Valeur : Contraste entre la lumière et l’ombre qui donne la profondeur au dessin.

Vocabulaire courant et définitions de la bande dessinée :

Bulle de BD : représentation graphique des dialogues du personnage.
Vignette : case carrée ou rectangulaire délimitant la case.
Auteur de BD : créateur d’une bande dessinée du scénario et/ou des dessins.
Mangaka : traditionnel nom donné aux auteurs de BD Japonaise.
Personnage : autre appellation pour le héros de l’histoire.
Shônen : Style de bande dessinée manga destiné aux jeunes garçons.

Les métiers de la bande dessinée

Retrouvez les expressions des métiers du neuvième art.

  • Auteur : On considère généralement le scénariste et le dessinateur comme les créateurs d’une œuvre.
  • Bédéiste : On définit le terme bédéiste comme l’auteur de la BD, des textes et illustrations.
  • Cartooniste : Se dit d’un dessinateur de dessin animé, de presse ou de bande dessinée.
  • Character designer : est un spécialiste de la création de personnages.
  • Coloriste : Spécialiste de la coloration de bande dessinée.
  • Concept Artist : Nom donné à un professionnel spécialisé en recherche graphique (personnages, décors, composition, scénarisation).
  • Dessinateur BD : Personne dont le métier est de transformer le scénario au format bande dessinée.
  • Encreur : Spécialiste de l’encrage et du repassage des dessins.
  • Éditeur : Nom donné à la personne en charge de l’édition, c’est à dire la mise en vente d’un album ou d’un livre.
  • Illustrateur jeunesse : Professionnel de l’illustration jeunesse qui raconte des histoires par le dessin.
  • Imprimeur : Nom donné à l’entreprise qui se charge de l’impression des livres. On parle aussi d’imprimerie.
  • Maison d’édition : Il s’agit de l’appellation donnée à une entreprise spécialisée en édition, la production et la commercialisation d’ouvrage, de livres illustrés ou manuscrits…
  • Mangaka : Créateur ou auteur de manga
  • Scénariste : Personne en charge de la création du scénario de bande dessinée.
  • Storyboarder : ce métier consiste en la création d’un scénario en image pour des publicités, des bandes dessinées ou des films d’animations.

Le matériel de la bande dessinée

  • Atelier : Désigne le lieu de travail du dessinateur de bd.
  • Brush pen : On parle aussi de stylo pinceau pour désigner un stylo dont l’embout s’apparente à un pinceau et dont le corps sert de réservoir à encre ou à peinture.
  • Crayon inactique : Crayon bleu dont le trait disparait lorsque l’on effectue une photocopie.
  • Plume et porte plume : La plume est une pointe collectant l’encre et permettant de tracer des traits très précis.
  • Table lumineuse : Surface lumineuse plane permettant de travailler par transparence sur les planches de BD.
  • Tablette graphique : Accessoire numérique permettant de travailler sur informatique à l’aide d’un stylet.

Les styles de BD

  • Cartoon : Ce mot est un anglicisme signifiant à la fois dessin animé et dessin humoristique ou dessin drôle.
  • Franco-Belge : Ce dit du style de bande dessinée traditionnel et historique à la France et à la Belgique.
  • Comics : Style de bande dessinée Américaines principalement dédié aux super-héros et à la science-fiction.
  • Manga : Style de bande dessinée caractéristique au Japon
  • Seinen : Terme employé pour un style de manga pour adulte.
  • Shônen : Ce terme désigne une typologie de manga pour jeune garçon.
  • Shôjo : Nom donné pour la typologie de manga pour jeune fille.
  • Web toon : Les webtoons sont des bandes dessinées sud Coréennes publiées sur Internet.
  • Roman Graphique : Désigne une histoire illustrée généralement sous la forme d’une bande dessinée. Celle-ci se traduit généralement par un style sérieux et un lectorat adulte.

Autres expressions courantes du dictionnaire de bande dessinée

  • Bédéphile : Se dit d’un passionné de la bande dessinée.
  • Bleu : Tracé d’une planche avec une teinte claire et bleu. Ce bleu permet la colorisation. On ajoutera une version des traits au noir par-dessus.
  • Calque : Désigne les différentes couches d’aplats d’une œuvre. On utilise généralement ce terme dans une application informatique.
  • Copyright : Il s’agit des droits du créateur à exploiter une œuvre pendant une certaine durée.
  • CMJN : (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) Appellation de la colorisation par ajout de couleurs en quadrichromie.
  • Dessin vectoriel : Il s’agit d’une création informatique composée de courbes qui ne peuvent perdre de leur qualité malgré une modification de la résolution.
  • Emanata : Représentation graphique traduisant le mouvement ou l’émotion comme : les traits de vitesse, la fumée de colère, les éclairs dans les yeux ou les gouttes de sueur.
  • Format : Désigne la taille ou les dimensions d’une œuvre en général 24 cm de large sur 32 cm de haut.
  • Gag : Effet comique provoqué par un élément surprenant et inopiné et décalé au sein d’une histoire.
  • Gaufrier : Désigne une planche sur laquelle se trouve uniquement la structure des cases sans aucun dessin.
  • Grammage : C’est le poids du papier dont l’unité de mesure est le gramme par mètre carré.
  • Neuvième Art : Expression désignant la bande dessinée comme un successeur de l’art classique et des arts modernes.
  • RVB : (Rouge, Vert, Bleu) Ce dit d’une coloration par addition de couleurs où couleurs additives.
  • Strip : Courte bande dessinée humoristique racontée sur une ligne et soldée par un gag.
  • Trame : Motif hachuré ou de traits visant à créer des effets d’ombre, de relief et de texture en fond.
  • Fanzine : contraction de « fan » et de « magazine », un fanzine est un périodique indépendant, créé et réalisé le plus souvent bénévolement par des amateurs, en dehors des circuits commerciaux classiques.


En voir plus :

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le dessin et le neuvième art, alors découvrez nos animations et cours de BD et les cours particuliers de dessin.

Vous pouvez également découvrir des excellents livres pour apprendre la BD.

J’espère que cette liste de terme vous a plus ! Si vous souhaitez immortaliser votre propre histoire, contactez-moi pour commander votre propre BD personnalisée.