Vocabulaire BD – Bulle de bande dessinée

Partager sur les réseaux sociaux

Découvrez dans cette rubrique “tutoriel de dessin” tout le vocabulaire bd sous la forme d’un lexique par thème.

Définitions et vocabulaire de la bande dessinée

Je complète le vocabulaire BD de ce petit dictionnaire au fur et à mesure de mon travail de dessinateur, c’est pourquoi s’il manque des termes, des expressions techniques ou du vocabulaire BD, merci de me le signaler.

Planche de bande dessinée – Vocabulaire BD

  • Planche de BD : Les pages, aussi appelées planches de BD sont généralement au format A4, A3 parfois A2 voir A1 et se compose de plusieurs bandes horizontales.
  • Bandes ou strip : Bande horizontale d’images dessinées.
  • Vignettes : On appelle case ou vignette les images d’une bande dessinée entourées par un cadre tracé au crayon.
  • Bulle de bande dessinée : Communément nommées bulles, ballons ou phylactère, une bulle de bd prend différentes formes : ronde, ovale, rectangulaire, ciselée pour exprimer la colère, en forme de nuage ou parfois entourée de fleurs. Elle contient les dialogues et les pensées des personnages. Sa forme apporte une information sur les émotions du personnage. Dans certaines bandes dessinées humoristiques les phylactères contiennent des symboles aussi appelés idéogrammes.
  • Appendice : Il s’agit d’une protubérance pointue relie la bulle de bd au personnage qui parle. Pour les pensées ce sont des petits cercles qui indiquent quel protagoniste réfléchit.
  • Cartouche ou récitatif : On parle de cartouche et parfois de didascalie pour désigner l’encadré rectangulaire dans les vignettes. Cet espace permet de placer les textes du narrateur et d’y incorporer élément narratif, commentaire ou tout autre élément textuel nécessaire à la compréhension du scénario.
  • Elypse : On désigne par elypse, le temps qui s’écoule entre deux cases de bande dessinées. Les elypses jouent sur la coopération tacite entre le lecteur et le bédéiste puisqu’elles permettent de sauter certains éléments de l’histoire sans perturber l’action.

Bulle bande dessinée – Vocabulaire BD

  • Onomatopée : Il s’agit d’un mot ou d’une succession de lettres évoquant un son ou un bruit. Voici quelques onomatopées des plus courantes : Pan, bang, paf, vroum, vlan, tut, slam, crriiiiiiii, ouf, chut, tic tac, atchoum, tagada, dring….
  • Idéogramme : Il s’agit d’une représentation graphique, une icône ou un symbole représentant, une idée ou une émotion. Il peut s’agir d’un symbole chinois, d’un animal, un hiéroglyphe…
  • Typographie : On parle de typographie ou de “typo” pour désigner la composition et la forme des caractères et le style de la police d’écriture
  • Lettrage : Il s’agit de la création des textes. Les lettres sont dessinées à la main ou écrite à l’informatique. Le lettrage peut être simple, en capital, en minuscule, en gras en italique ou illustré. Ce travail peut être réalisé par le dessinateur ou par un lettreur.
  • Astérix : On définit l’astérix en forme d’étoile comme un signe typographique permettant à l’auteur BD d’apporter un commentaire ou une note à l’attention du lecteur. Le plus souvent on trouve le commentaire en bas de la planche.

Plan BD – Lexique bande dessinée

  • Les types de plans : Originaire du cinéma, en BD, on désigne par plan, le type de cadrage BD choisie par le dessinateur pour représenter une vignette. Il existe des plans éloignés et proches, larges ou étroits, de dessus ou de dessous. Certains plans donnent une impression de taille : hauteur, étroitesse…
  • Plan panoramique : Aussi appelé plan d’ensemble, il présente un cadrage BD très large et une vue d’ensemble éloignée donnant son importance au cadre, à l’ambiance et au décors. Ce type de plan descriptif est idéal pour introduire un récit, apporter des caractéristiques géographiques, climatiques ou temporel au lecteur.
  • Le plan général : Plus proche que le précédent, ce type de cadrage apporte des précisions sur le décors, les personnages, la situation et l’action.
  • Plan moyen : Dans ce cas, on parle de cadrage de plein pied, ce qui signifie que l’on voit les personnages de haut en bas et que l’on distingue leurs expressions.
  • Le plan Américain : Également appelé plan de 3/4, il désigne une manière de cadrer les personnages à mi-cuisse. Il est différent du plan Italien qui lui cadre les personnages au niveau des genoux.
  • Plan rapproché : Il s’agit là d’un plan plus proche, d’une vue rapprochée du personnage, celui-ci étant coupé à la ceinture ou à la taille. Cela permet au lecteur de distinguer le détail des expressions du personnage et au narrateur de décrire l’action avec une grande précision.
  • Gros plan : “Cadrage psychologique” orientant l’attention sur le visage du personnage ce plan apporte une grande importance expression sur le visage des personnages ainsi qu’à leurs émotions.
  • Plan serré : Un très gros plan permet de préciser un détail sur un visage, un élément de décors et de centrer l’attention du lecteur sur un point spécifique.

Angles de vue et visées – Vocabulaire bande dessinée & lexique

  • Angle de Vue : La visée apporte à l’histoire un point de vue suggestif , elle représente l’œil du lecteur et donne à la bande dessinée, lisibilité, ambiance et une dimension psychologique essentielle à tout bon scénario.
  • Visée ordinaire : Point de vue objectif, à la hauteur de l’œil du lecteur, la visée ordinaite se confond souvent avec la ligne d’horizon ou la ligne du sol. On l’utilise souvent pour les plans moyens, Américains, rapprochés et les gros plans.
  • Visée en plongée : Cet angle de vue est suggestif, en effet, il donne au lecteur l’impression d’être au dessus de la scène et de regarder du haut vers le bas. Ce point de vue est parfait pour suggérer l’écrasement, la hauteur d’un élément, l’accablement physique ou psychologique, la menace, l’impossibilité…. Cette aussi une vue idéale pour les plans larges et descriptifs, car elle permet une vue en surplomb par exemple, pour la vue d’un oiseau ou d’un dragon dans le ciel.
  • Contre plongée : Cette vision est suggestive et créer chez le lecteur le sentiment d’être en dessous de la scène ou de l’objet de la vignette. Cette visée crée une impression de puissance, de force, de supériorité et de domination, ce qui peut par exemple mettre l’accent sur l’égo d’un personnage.

Création de bande dessinée – Vocabulaire bande dessinée & lexique

  • Synopsis : Il s’agit d’une version écrite et résumée du scénario. Le synopsis permet souvent de présenter un projet à une maison d’édition.
  • Script : Autre nom donné au scénario.
  • Découpage : Le découpage est une étape de création de bande dessinée visant à positionner les cases sur la planche et dans le bon ordre.
  • Storyboard : Le storyboard est un montage de dessins permettant de visualiser le découpage d’une bande dessinée. On parle aussi de mise en page.
  • Croquis : Dessin rapide ou esquisse.
  • Crayonné : Le terme crayonné ou esquisse désigne le travail de dessin à partir du storyboard. Les premiers crayonnés donnent la forme, les suivants apportent des éléments graphiques à la planche.
  • Encrage : Étape de création d’une bande dessinée visant à repasser le crayonné à l’encre de chine ou au stylo noir.
  • Coloration : Étape de création passant la BD du noir et blanc à la couleur.
  • Tirage : Ce dit de l’impression d’une bande dessinée.

Les métiers de la bande dessinée

  • Scénariste : Personne en charge de la création du scénario de bande dessinée.
  • Mangaka : Créateur ou auteur de manga
  • Bédéiste : On définit le terme bédéiste comme l’auteur de la BD, des textes et illustrations.
  • Encreur : Spécialiste de l’encrage et du repassage des dessins.
  • Coloriste : Spécialiste de la coloration de bande dessinée.

Autres expressions courantes à la bande dessinée

  • Gaufrier : Désigne une planche sur laquelle se trouve uniquement la structure des cases sans aucun dessin.
  • Trame : Motif hachuré ou de traits visant à créer des effets d’ombre, de relief et de texture en fond.
  • Bédéphile : Se dit d’un passioné de la bande dessinée.
  • Comics : Style de bande dessinée Américaines principalement dédié aux super-héros et à la science fiction.
  • Web toon : Les webtoons sont des bandes dessinées sud Coréenes publiées sur Internet.
  • Strip : Courte bande dessinée humoristique racontée sur une ligne et soldée par un gag.
  • Manga : Style de bande dessinée caractéristique au Japon
  • Neuvième Art : Expression désignant la bande dessinée comme un successeur de l’art classique et des arts modernes.
  • Fanzine : contraction de « fan » et de « magazine », un fanzine est un périodique indépendant, créé et réalisé le plus souvent bénévolement par des amateurs, en dehors des circuits commerciaux classiques.
  • Emanata : Représentation graphique traduisant le mouvement ou l’émotion comme : les traits de vitesse, la fumée de colère, les éclairs dans les yeux ou les goutes de sueur.

J’espère que cette liste de terme vous a plus ! Si vous souhaitez immortaliser votre propre histoire, contactez moi pour commander votre propre BD personnalisée.